Quatre points d’ancrage du chant

Ecouter, recevoir et être présent

Chant : « émission de sons musicaux par la voix humaine ; technique, art de la musique vocale ».(Dictionnaire Le Robert)

chanteuse

Cette définition correspond sans doute à l’idée que beaucoup se font du chant. Mais le chant est-il seulement émission et technique ? S’il était aussi - et peut-être avant tout - réception et présence ? 

C’est ce que j’ai envie de vous faire découvrir à travers quatre points fondamentaux  :

Pour pouvoir émettre, il faut d’abord recevoir et écouter

  • Nous recevons d’abord par notre ouïe bien sûr. C’est ainsi que les premiers organes du chant sont … les oreilles.  En dehors de certaines pathologies, le fait de « chanter faux » vient généralement d’un manque d’écoute.
  • Nous recevons aussi par tous nos autres capteurs sensoriels (peau, os, muscles …) : chanter requiert et mobilise la totalité de nos sens.
  • Nous recevons enfin par notre souffle à travers le mouvement de l’inspiration : chanter nous invite à redécouvrir qu’inspirer est un cadeau ! Rien à faire, juste à recevoir et écouter ...

Pour pouvoir exprimer, il faut d’abord rentrer à l’intérieur

  • Nous ne pouvons exprimer que ce qui vit en nous. Sinon, ce n’est pas de l’expression, c’est de la répétition ou de l’imitation. Rentrer à l’intérieur de nous c’est prendre conscience de ce qui vit en nous, de ce qui se donne à nous, de ce qui vibre en nous.
  • Plus nous rentrons en nous, plus nous allons dans notre profondeur, plus nous nous enracinons et, étonnamment,  plus nous rayonnons. Laisser résonner notre voix depuis l’intérieur nous offre une                                     expression profonde et puissante. 

 L’instrument du chanteur c’est le corps, pas la voix

  • Un corps qui chante d’autant plus que nous avons conscience de lui dans toutes ses composantes (musculaire, sensorielle, respiratoire, osseuse, énergétique, aquatique, vibratoire …) et dans toutes ses parties (pas seulement dans la gorge et la bouche sous prétexte que c’est par là que le son sort !)
  • Un corps qui résonne d’autant plus que nous lui permettons d’exister dans toutes ses dimensions : verticalité, largeur et profondeur.
  • Un corps qui vibre d’autant plus qu’il est à la fois tonique et « nonchalant » : détente et souplesse s’accompagnent d’énergie et d’intention.

Chanter, c’est se mettre dans un état d’ouverture 

hand-1044883 1920
  • A l’inspiration, au souffle, à ce qui vit en nous, aux sensations que nous recevons, aux émotions.
  •  A l’instant, à une vraie présence, à ce qui s’offre juste à ce moment et qui ne se représentera plus jamais exactement pareil.
  • Corps et cœur grand ouverts, nous n’avons rien à faire pour chanter : le chant se propose à nous, nous n’avons qu’à l’accueillir et à le laisser être porté par notre souffle pour l’offrir en retour dans une juste relation à l’autre.

Ecouter, rentrer en soi, se laisser inspirer. Respirer, faire alliance avec son corps, s’enraciner. Vibrer, résonner, rayonner. Recevoir, offrir et être en relation : c’est pour moi l’essentiel du chant. C’est pour moi l’essentiel de la vie.

Je m’informe sur :

Je me fais du bien avec :

 Membre accrédité par la Fédération Française des Art-thérapeutes - Siret 790 058 424 00017 - Mentions légales